Presque arrivé!

@the_famousproject @georgiaphoto

Presque arrivé!

Arrivée prévue mardi 23 avril à Portimao (Portugal)

Avec moins de 500 milles nautiques à parcourir jusqu’à Portimao, sur la côte portugaise de l’Algarve, l’équipe de The Famous Project, parti d’Antigua le 15 avril, terminera sa transatlantique. A bord du Mod70 Limosa, les navigatrices sont de bonne humeur et attendent avec impatience les derniers milles à parcourir.

Dimanche soir, elles se frayaient un chemin vers l’est dans les vents légers d’une large dorsale anticyclonique au nord-est des Açores, la zone de lumière s’interposant entre elles et les alizés de nord-est au large des côtes portugaises. Les vitesses étaient de l’ordre de sept ou huit nœuds. Elles devraient atteindre Portimao mardi.

Hier soir, Dee Caffari déclarait : « L’objectif de cette transat était de gérer le bateau et l’équipe en toute sécurité. Je pense que nous y sommes parvenues. Nous avons essayé d’anticiper le vent et les conditions et nous avons gardé une longueur d’avance. Nous avons choisi une navigation qui a nous permis d’avoir du temps pour la gestion du bateau, les manœuvres et minimiser ainsi le stress. Au début, nous nous sommes dirigées vers le nord, au près, pendant deux jours, avant de commencer à prendre le large lorsque les conditions se sont calmées. Nous avons ensuite hissé le gennaker et avons profité de plusieurs jours de navigation au portant avec des vitesses moyennes de 20 nœuds jour et nuit. Nous sommes maintenant entrées dans une phase de transition à 500 milles des côtes portugaises. Nous attendons la nouvelle brise de l’autre côté qui vient du nord-est. Nous devrions la trouver ce soir vers minuit, puis nous serons au reaching pendant un certain temps, jusqu’à ce que la brise se renforce, avant de hisser à nouveau le gennaker pour la dernière partie vers Portimao, où nous arriverons mardi. Jusqu’à présent, tout l’équipage est content et le bateau est en un seul morceau, donc les objectifs sont atteints. »

@the_famousproject @georgiaphoto

Samedi, alors qu’elles passaient au nord des Açores, Georgia Schofield, la mediawoman du bord, racontait : « Nous sommes en train de contourner les Açores. Il y a de plus en plus d’oiseaux qui volent autour de nous et quelques bateaux de pêche la nuit. Nous sommes trop loin pour voir les îles elles-mêmes, mais nous avons l’impression qu’elles sont proches. Le bateau est comme en mission, il est à peine descendu en dessous de 17 nœuds ces derniers jours, avec une moyenne de 20-22 au portant. La vie à bord est plutôt facile dans ces conditions, ce qui contraste fortement avec les deux premiers jours (que j’ai passés la plupart du temps la tête dans un seau ou à dormir).

Les levers de soleil sont les meilleurs moments de la journée, car nous saluons le soleil de plus en plus tôt chaque jour, ce qui donne l’impression que nous avons parcouru pas mal de milles pendant la nuit. »