Le Famous Project est sur tous les fronts

@the_famousproject @georgiaphoto

Le Famous Project est sur tous les fronts

Sur plus de 40 candidatures initiales, toutes de haut niveau, The Famous Project a déjà sélectionné cinq navigatrices qui semblent assurées d’intégrer l’équipage de 10 personnes pour ce qui promet d’être un défi épique pour l’hiver 2025-26 : établir un record pour un équipage entièrement féminin sur le maxi-trimaran IDEC Sport sans escale autour du monde. 

Mais Alexia Barrier, qui a fondé et dirige le projet, et la co-skipper Dee Caffari cherchent encore à tester d’autres femmes pour s’assurer de sélectionner non seulement la meilleure équipe, la plus compatible, mais aussi donner des opportunités à des navigatrices jeunes ou moins expérimentées qui ont le potentiel, la volonté et la passion. 

Après avoir dû reporter leur transatlantique d’entraînement d’Antigua à Portimao (Portugal) à bord du Mod70 en raison du mauvais temps, Alexia Barrier explique : 

« Je pense que nous avons reçu plus de 40 candidatures et nous sommes très chanceuses car toutes les meilleurenavigatrices ont postulé. Le genre de marins que vous rêvez de voir postuler, toutes l’ont fait, d’elles-mêmes. Mais nous voulons aussi inviter d’autres femmes qui sont peut-être trop timides pour postuler ou qui n’ont pas encore osé le faire parce qu’elles sont peut-être plus jeunes ou qu’elles participent aux programmes olympiques. Nous aimerions leur donner une chance, en particulier aux filles d’Amérique du Sud. Nous pourrions, et nous aimerions, emmener des filles directement de la voile olympique au Trophée Jules Verne et nous sommes sûres de pouvoir fournir ce niveau de formation et de soutien. »

Et d’ajouter : «Nous en avons déjà cinq qui sont bien positionnées, mais elles ne le savent pas encore. Nous sommes à la recherche de cinq autres et nous voulons que le groupe soit confirmé d’ici la fin de l’année. »

La transatlantique qui devait suivre de près la course réussie de la RORC Caribbean 600 a été reprogrammée pour début avril. 

Un report finalement positif

Bien qu’elles aient passé quelques jours à Antigua à attendre en vain qu’une fenêtre météorologique s’ouvre, toutes les femmes sont rentrées chez elles. Alexia raconte : «La décision n’a pas été facile à prendre, mais j’étais tellement plus confiante en rentrant chez moi, sachant que le temps était si mauvais. Et nous pouvons faire tellement de choses à la maison dans l’intervalle. Nous avons tant de tâches à gérer pour le projet. Moi, je sais qu’il est plus productif pour moi d’être à la maison qu’en mer, ce n’est pas un problème. Je vais courir ce week-end à Monaco avec AnnemiekeBes pour la régate WLS, une régate de J/70 avec 20 équipages féminins, c’est une bonne expérience, une bonne occasion de voir Annemieke. Il ne s’agit pas toujours de naviguer sur un multicoque, nous pouvons faire toutes sortes d’entraînements à la voile. »

Elle poursuit : « Antigua était si parfait, nous avons accompli tant de choses que c’était incroyable. C’était génial d’être avec Argo et Zoulou. Brian Thompson, qui n’est pas l’un de nos entraîneurs mais qui nous suit depuis le début, a été très impressionné. Et naviguer avec Dee est extraordinaire, nous avons uns très bonne cohésion et nous naviguons vraiment en tant que co-skippers. C’est quelque chose que nous devions valider. Ensuite naviguer avec toutes les filles est génial, comme Elo (Elodie Jane Mettraux) et Marie (Marie Riou), le simple fait de parcourir plus de milles avec elles est toujours formidable. J’ai hâte de naviguer avec Joan Mulloy avec qui j’ai fait la Transat Jacques Vabre sur mon IMOCA et Annie Lush qui est super motivée. »

Les prochaines étapes

La prochaine étape de la sélection est la transatlantique de retour d’Antigua qui partira début avril, puis l’équipage envisage peut-être de participer à la Paprec 600 au départ de Saint-Tropez à la fin du mois de mai, pour se confronter à nouveau aux autres MOD70 qui participeront à cette course. « Nous pensons participer aux courses où sont les autres Mod70, car c’est contre eux que nous nous améliorons le plus. » souligne Alexia.

Le maxi-trimaran bientôt à l’eau

Après la transatlantique sur le Mod70 et le retour en Méditerranée, le maxi-trimaran IDEC Sport sera mis à l’eau à la fin du mois de mai, et l’entraînement sur le grand bateau commencera.

« Nous avons besoin de faire naviguer IDEC Sportrapidement. Il est vrai que l’on souhaite toujours passer plus de temps dans le chantier, mais l’équipe fait un excellent travail en termes de maintenance, de sorte que le bateau sera vraiment prêt une fois que chaque pièce du bateau aura été démontée et vérifiée. Nous améliorerons certains systèmes lors de la deuxième phase, après avoir navigué. Le premier objectif est de mettre le bateau à l’eau et de naviguer, de naviguer encore et de voir comment nous voulons que le bateau soit, maintenant que nous avons l’expérience du Mod70, nous pouvons voir ce dont nous avons besoin. C’est la deuxième partie du processus qui est prévue pour le second semestre de cette année. »

Outre les tests, l’entraînement et les essais sur l’eau, un exercice de cohésion de l’équipe sera organisé en juillet, loin des bateaux. Il s’agit d’un moment important pour l’équipage qui devra avoir une confiance totale en l’autre au cours de ce défi sans précédent.

La navigatrice, fondatrice du projet, souligne : « Cela nous permettra de mieux connaître le caractère de chaque personne en cours de sélection, car il ne s’agit pas seulement d’être un bon marin. Il s’agit aussi d’être capable de bien travailler avec le groupe et de s’occuper des autres. Par exemple, si certaines sont fortes dans un domaine ou ont des compétences plus spécifiques, elles peuvent aider les autres à s’améliorer sur ces points. L’objectif est maintenant de construire une équipe à l’image d’une famille où les éléments forts et les éléments faibles travaillent ensemble pour devenir un groupe fort. En même temps, nous voulons conserver un profil international important, en essayant de ne pas avoir plus de deux personnes de la même nationalité pour que l’équipe soit vraiment internationale. »

Et du côté des partenaires

Le temps passé à terre permet à Alexia et à l’équipe d’avancer sur les aspects commerciaux essentiels, en cherchant à boucler le budget et trouver des partenaires complémentaires. 

« Nous devons trouver un sponsor pour boucler le budget, pour s’entrainer encore plus – c’est ce qui nous manque le plus – et nous aurons besoin de nouvelles voiles. Nous sommes donc à mi-chemin de la finalisation du budget, ce qui est une bonne chose, mais je dois encore beaucoup travailler sur ce point. Beaucoup d’entreprises sont intéressées et étudient le projet. Je pense qu’il y a un réel enthousiasme car nous sommes uniques et différentes de ce que l’on voit dans le monde de la voile. C’est incroyable que 30 ans se soient écoulés depuis que Tracy Edwards et une bande de filles se sont lancées dans ce projet… »

Dans le sillage de l’Arkéa Ultim Challenge, la navigatrice antiboise cherche à capitaliser sur cette vague d’intérêt. Sachant que deux ou trois des équipes ULTIM se sont engagées à participer au Trophée Jules Verne l’hiver prochain, Alexia est encore plus enthousiaste quant aux perspectives de The Famous Project.

« Pour moi, ce sera vraiment génial cet hiver de voir des bateaux tenter de battre le record “en direct”, et ce sera un cas d’étude concret pour nous en termes de routage, de conditions météorologiques, etc. Ce sera donc cool de voir ces gars tenter de battre le record. Mais s’ils le battent, ce sera normal puisqu’ils ont des machines plus récentes et plus rapides. Quant à l’ARKÉA ULTIM CHALLENGE, il a surtout connu des escales et n’a rien à voir avec ce que nous essayons de faire. Pour nous, il n’y a pas de pression supplémentaire dans un sens ou dans l’autre. Notre objectif est d’établir un temps record pour un équipage exclusivement féminin autour du monde et si nous pouvons toucher le record général, ce serait formidable ! Mais nous sommes nouvelles dans le jeu, nous voulons rester humbles, apprendre, comprendre et nous améliorer. Le projet Famous sera là pour plus d’une tentative ! »